Comment se débarrasser efficacement de la Rosacée ?

Qu’est-ce que la Rosacée ?

Qu’est-ce que la rosacée et comment la reconnaître ? : celle qu’on surnomme également couperose, est une pathologie cutanée qui affecte principalement le tiers central du visage et se caractérise par des rougeurs au niveau du nez, des joues, du front ou du menton. Son intensité varie avec le temps et selon les personnes. La rosacée peut aussi entrainer l’apparition de boutons, de papules, de gonflements des yeux ou encore de petits vaisseaux sanguins éclatés à la surface de la peau. Cette maladie est largement sous-diagnostiquée car elle est souvent confondue avec d’autres symptômes comme l’acné. La plupart des personnes atteintes ignorent donc qu’elles sont affectées. Une consultation chez un dermatologue reste le meilleur moyen pour établir un diagnostic précis.

Cette maladie dermatologique frappe principalement les femmes âgées entre 30 et 40 ans et qui sont de type caucasien avec la peau claire (surtout populations d'origine britannique). On estime à environ 45 millions les personnes touchées par cette maladie inflammatoire bénigne de par le monde. En cas d’aggravation de la rosacée, on peut constater un élargissement nasal ainsi que des sensations de picotements au niveau des yeux. La personne affectée peut observer un épaississement du tissu facial en particulier au niveau du nez, l’apparition de petits kystes, ou encore ressentir des irritations brûlantes. Ces symptômes sont souvent irréversibles, raison pour laquelle il est conseillé de traiter cette maladie le plus tôt possible.

Pourquoi la rosacée apparaît ? : les causes exactes provoquant la rosacée restent encore mystérieuses. Cependant, il est généralement admis que certains facteurs peuvent favoriser son apparition, comme une surexposition à des températures extrêmes, un exercice physique intense, des situations émotionnelles extrêmes (stress, anxiété), le vent, le froid, un changement brutal de température (par exemple lorsque vous entrez dans un magasin chauffé l’hiver), la consommation d’aliments épicés ou riches en histamines, la consommation de boissons contenant la caféine (thé ou café chaud), la ménopause.

Certains médicaments ou topiques peuvent également exacerber les poussées de rosacées. On pense notamment à certains traitements contre l’acné, aux produits anti-rides ou encore aux gommages inadaptés. Ainsi, les topiques contenant de fortes doses de peroxyde de benzoyle, de trétitoïnes et d’isotrétinoïnes sont généralement déconseillés.

Il a aussi été constaté que certains acariens et bactéries de type Demodex folliculorum pouvaient constituer des facteurs aggravants.

En conséquence, la rosacée peut conduire à une baisse de l’estime de soi qui peut affecter aussi bien la vie sociale que la vie professionnelle d'une personne (absentéisme).

Quels sont les aliments à éviter pour prévenir l’apparition de rosacée ?

Comme il a été relaté plus haut, certains aliments sont connus pour favoriser ou accentuer les symptômes de la rosacée. Parmi les denrées incriminées, on retrouve les tomates, l’alcool, le thé, le café, l’avocat, les laitages, les figues, les raisins secs, le chocolat, les épinards ainsi que les aliments épicés ou qui contiennent l’histamine.

Il revient donc à chaque personne de redoubler de vigilance et d’identifier quels sont les aliments qui sont les plus susceptibles de provoquer chez elle une crise de rosacée. Car la réaction de chaque individu est spécifique et on n’est pas tous égaux face à l’action de ces différents ingrédients alimentaires.

Comment traiter la rosacée ?

La rosacée est une affection cutanée qui est considérée comme chronique. En plus d’être gênante et embarrassante pour beaucoup de personnes, elle a tendance à empirer avec le temps lorsqu’elle n’est pas traitée. C’est la raison pour laquelle un diagnostic précoce et un soin approprié permettront aux personnes touchées de limiter ses effets et de mieux profiter de la vie, même si ces soins s’étalent généralement sur plusieurs années.

Prévention
comme signalé précédemment, certains facteurs peuvent accentuer les effets de la rosacée ou favoriser sa réapparition. Il convient donc d’éviter toute surexposition aux rayons du soleil en appliquant notamment des écrans solaires pour mieux se protéger des effets néfastes des rayons UV, de modifier son hygiène de vie en s’abstenant de consommer les aliments déclencheurs, de ne pas se soumettre à un stress intense et de ne pas utiliser des soins de peau inadaptés.
Laser
la solution qui intègre la technologie laser est une méthode de soin assez récente. Elle est basée sur un traitement utilisant une lumière pulsée intense à large spectre, ou des lasers monochromatiques (une seule longueur d’onde). La lumière émise cible les capillaires sous-cutanés qu’on retrouve dans les couches profondes du derme. Même si elle permet de réduire les rougeurs associées à la rosacée, cette méthode reste coûteuse du fait qu’elle nécessite plusieurs séances de traitement dans un cabinet spécialisé, en plus d’être intrusive et inconfortable.
Les topiques (crèmes – huiles)
l’utilisation des topiques reste selon l’avis de nombreux experts la meilleure solution pour soigner la rosacée de manière douce et efficace. Que ça soit avec des sérums anti rosacée, des masques ou encore des gels nettoyants, l’application de topiques représente une excellente alternative d'un point de vue qualité/prix. Bien entendu, et comme pour tout autre soin cutané, il faut s’assurer de l’efficacité et de la réputation du produit.
Les sérums
Les sérums sont utilisés généralement après un nettoyage complet de la peau afin qu’ils puissent pénétrer en profondeur le derme et agir de manière optimale. Ils bénéficient par ailleurs d’une concentration d’actifs supérieure à celle contenue dans les crèmes. Concernant la rosacée, certains sérums se démarquent de la concurrence. Celui de Skinception est ainsi connu depuis de nombreuses années pour ses performances sur les rougeurs dues aux rosacées.
Les nettoyants anti rosacée
ont également leur mot à dire quand il s’agit d’estomper les effets inesthétiques de la rosacée. Ils servent généralement à nettoyer les pores pour que les autres soins, notamment les sérums et les crèmes, puissent mieux pénétrer l’épiderme et traiter la pathologie de manière plus ciblée.
Les masques
ont pendant longtemps été négligés. Or ils peuvent apporter un plus indéniable et constituer un traitement d’appoint aux effets bénéfiques non négligeables. Les masques à base de camomille par exemple sont réputés pour apaiser et calmer les peaux sensibles et les hydrater tout en soulageant les brûlures ressenties chez les personnes souffrant de rosacées aigües. Mais il faut faire attention lorsque vous utilisez un masque de toujours privilégier ceux qui incorporent des ingrédients naturels, car les molécules chimiques, même si elles peuvent soulager l’épiderme sur le court terme, risquent par la suite de provoquer des effets secondaires indésirables.

Abonnez-vous à notre newsletter