Quels sont les causes et les traitements des poils incarnés ?

Comment éviter les poils incarnés ?

Le poil incarné, rien que le nom en fait frissonner plus d’un, tellement il traine derrière lui l’image d’un symptôme cutané particulièrement désagréable, inconfortable et inesthétique.

Bête noire aussi bien des femmes que des hommes, le poil incarné peut vous mener la vie dure et plomber votre quotidien. Mais attention, rien ne sert de l’éliminer par vos propres moyens, vous risqueriez de mal vous y prendre et d’y laisser quelques plumes (cicatrices) au passage, surtout si votre poil incarné est infecté. Que ça soit au niveau de la barbe, du cou, des jambes ou du maillot, les causes de leurs apparitions sont souvent les mêmes. Heureusement, il existe aujourd'hui des traitements pour s’en débarrasser assez efficacement, le tout sans endommager votre derme. De plus, en suivant certaines recommandations, vous pourrez même éviter les récidives et soulager votre peau plus longtemps.

Que ça soit sous forme de gommage, lotion désinfectante ou crème anti-poils incarnés, chaque solution présente un intérêt particulier qui s’adapte aux besoins de chaque individu. Découvrez tous les moyens disponibles pour enlever et se débarrasser du poil sous la peau de manière naturelle.

À quoi ressemble un poil incarné ?

Les poils incarnés sont des points rouges gonflés qui peuvent prendre l’apparence de boutons et qui se forment après une épilation ou un rasage. Donc si vous voyez de petits enflements parfois douloureux au contact, alors il y’a de fortes chances que ça des poils qui s’y cachent et qui poussent sous la peau.

Le poil incarné peut devenir une plaie sensible et causer des démangeaisons inconfortables, surtout si vous en avez beaucoup. Il peut également arriver de temps en temps que vous puissiez distinguer visuellement le poil sous la peau, surtout quand celui-ci est proche de la surface. Mais la plupart du temps, il est malheureusement indétectable à l’œil nu.

Les poils incarnés se manifestent surtout dans les régions du corps sujettes à des rasages et des épilations réguliers. Ainsi, chez les hommes, leur apparition se fera surtout au niveau des joues, du menton et du cou, alors que chez les femmes, c’est plus au niveau des jambes, du pubis et des aisselles (et dans de rares cas aux fesses) qu’ils se manifestent.

Les populations les plus exposées aux poils incarnés sont celles qui ont les cheveux frisés ou épais, notamment au niveau de la barbe (un phénomène qui prédomine chez les hommes noirs, latinos ou de type méditerranéen avec un facteur de probabilité qui augmente de 50). Non traité, un poil sous la peau forme une boule (kyste) qui peut avec le temps devenir purulente, voire même s’infecter.

Quelles sont les causes des poils incarnés ?

Les poils incarnés apparaissent lorsque la courbure du poil se modifie. Le poil sorti de son follicule n’a alors pas la bonne orientation pour percer la peau au bon endroit. Résultat : sa trajectoire dévie et il continue son chemin, non pas hors, mais sous la peau. Certains facteurs peuvent amplifier ce phénomène :

  • L’utilisation répétée d’un rasoir multi-lames (deux ou trois) peut augmenter les risques d’apparition de poils incarnés. En effet, ce type de rasoirs a tendance à tailler le poil dans le mauvais sens, ce qui peut provoquer une repousse vers l’intérieur, surtout si la coupe s’effectue sous la peau.
  • L’épilation à la cire est également incriminée dans l’avènement des poils incarnés. Il faut savoir qu’au niveau du follicule pileux, chaque poil est doublé d’une gaine qui guide sa trajectoire vers l’extérieur. Or, lors d’une épilation par traction, qu’elle soit à la cire ou à la pince, la courbure de cette gaine peut être endommagée, ce qui conduira le poil à faire fausse route.
  • Des soins cutanés déficients constituent aussi un facteur déclencheur des poils incarnés. Notre épiderme se renouvelle constamment, ce qui engendre l’apparition régulière de peaux mortes qui peuvent bloquer la poussée normale d’un poil vers l’extérieur. Celui-ci, se retrouvant coincé, va dès lors chercher un moyen de continuer sa croissance et va se développer sous la peau, avec le résultat pernicieux que l’on connaît.
  • Certains types de poils sont connus pour être plus enclins à s’incarner. Comme on l’a vu plus haut, les poils épais ou frisés sont particulièrement prédisposés de par leur structure et leur aspect bouclé.

Que faire pour prévenir l’apparition des poils incarnés ?

Une fois qu’on connaît les causes qui provoquent l’apparition des poils incarnés, il devient plus facile de les éviter. Tout d’abord, il est recommandé d’adopter une bonne routine de soins cutanés, en effectuant en premier lieu des exfoliations régulières (1 à 2 fois par mois) afin de vous débarrasser des peaux mortes et permettre au poil de pousser en toute liberté.

Deuxièmement, prenez soin de votre matériel de rasage et lavez-le après chaque utilisation. Si vous êtes sujet à des repousses de poils sous la peau de façon récurrente, il serait alors plus judicieux d’avoir recours à un rasoir avec une seule et unique lame. De plus, il est fortement conseillé de toujours vous raser dans le sens du poil afin de ne pas modifier la trajectoire naturelle de la repousse. L’utilisation d’un bon lubrifiant de rasage (crème, gel ou savon) est également recommandée pour éviter de trop forcer sur le follicule pileux et le préserver de tout stress mécanique.

Troisièmement, quand vous vous épilez, prenez l'habitude d'utiliser des outils adaptés qui respectent non seulement votre épiderme, mais aussi les bulbes de votre pilosité. Ainsi, certaines personnes optent pour un choix plus radical et éliminent "le mal" à la racine grâce à une épilation permanente. Cette solution anti-poils incarnés est particulièrement efficace, les retours des individus l’ayant adoptée étant en majorité positifs.

Dans tous les cas, il est fortement conseillé de garder votre peau constamment hydratée. En effet, cela permet au poil d’avoir plus d’aisance pour éclore vers l’extérieur, surtout chez les personnes qui ont une pilosité faible ou très fine.

Poils incarnés, nos solutions

Une des premières réactions face à l’apparition de poils incarnés est d’essayer de les enlever, quitte à utiliser une aiguille qui fera office de bistouri. Erreur ! Ceci risque de vous laisser des cicatrices surtout sur les zones fines de la peau, notamment au niveau des jambes ou du maillot. Or, sachez qu’il existe des tas de solutions contre les poils incarnés, comme les soins après épilation qui permettent d’apaiser votre peau, de l’hydrater et de diminuer les irritations.

Ainsi, une des solutions pour éviter les poils incarnés consiste à aseptiser la peau avec une lotion désinfectante et un coton. Ensuite, il est recommandé d’appliquer un anti-inflammatoire. Ceci afin de limiter les risques de surinfection. Vous pouvez aussi faire 2 à 3 gommages par semaine pour supprimer les cellules mortes et mieux ouvrir les pores. Après votre séance d’épilation, vous pouvez également passer une crème hydratante anti-poils incarnés tels que la lotion Ingrow Go de Skin Doctors. Ce topique a pour objectif d’éliminer le poil, d’éviter toute infection et d’hydrater votre peau en même temps. Or, une peau hydratée, c’est l'assurance d'avoir un derme plus souple et donc plus propice à être percé par le poil ultérieurement. Dès lors, finis les poils incarnés ! Autre petit plus d’Ingrow Go de Skin Doctors : elle nettoie, purifie et exfolie la peau pour un soin complet avant et après chaque épilation.

Abonnez-vous à notre newsletter